Betbeze Conseil SAS part d’une idée : la crise n’est pas finie et il ne faut surtout pas attendre une reprise venue d’ailleurs pour en sortir. Au contraire même, car la reprise « des autres » peut détériorer davantage notre propre situation.

Pour s’en sortir vraiment, il faut expliquer et s’expliquer. Il nous faut chercher de nouvelles sources de compétitivité et d’innovation, mais dans le cadre d’un dialogue social renforcé.

Découvrez Betbeze Conseil

Betbeze Conseil SAS has a basic idea: the crisis is not over, and it does not pay at all to wait for a recovery coming from other countries. Without personal efforts, « others’ » recovery will eventually deteriorate our own situation.

Instead, we have to be frank and explain what happens to us. We have to find new solutions and new ideas to increase competitiveness and innovation – through an improved social dialogue.

Discover Betbeze Conseil

Blog

3 mai, 2015

Grèce : les nouveaux jeux olympiques

Les nouveaux responsables grecs inventent des jeux à destination de leurs compagnons de zone euro, qui sont aussi leurs créanciers, pour les convaincre de les aider. Il s’agit en général d’adaptations des jeux olympiques de leurs ancêtres.

Lire la suite

26 avril, 2015

Si Draghi réussit, les banques et les assurances vont beaucoup souffrir, sauf…

Sauf si on change les règles dites « de prudence » auxquelles banques et assurances doivent obéir, précisément à la suite de la crise dont on sort ! Autrement nous replongerons, dans un an et demi. Nous vivons en effet une terrible contre-indication : ce qui devait protéger les banques et les assurances des risques, et nous avec, peut les faire beaucoup souffrir, et nous avec, si la médecine actuelle de la BCE continue. Et elle va continuer. Quel est donc cet engrenage diabolique ? Et comment en sortir ?

Lire la suite

19 avril, 2015

Etats-Unis : derrière la « reprise », la cassure de l’emploi

Le vrai mystère de la reprise américaine est celui des salaires et des emplois. Le plein emploi est pratiquement là, la liquidité partout, pas la hausse des salaires, moins encore l’inflation, donc pas assez la reprise, pour cause de faible consommation. Que se passe-t-il donc dans la première économie du monde ?

Lire la suite


Allons, les esprits changent ! Les magasins vont ouvrir le dimanche, les 35 heures devenir 36 et plus, les salariés discuter davantage avec des patrons moins crispés. Les réseaux sociaux nous bousculent : ce qui est secret aujourd’hui est partout demain. Jouons l’ouverture et la transparence : transformons-nous et préparons-nous à cette révolution de l’information...