Betbeze Conseil SAS part d’une idée : la crise n’est pas finie et il ne faut surtout pas attendre une reprise venue d’ailleurs pour en sortir. Au contraire même, car la reprise « des autres » peut détériorer davantage notre propre situation.

Pour s’en sortir vraiment, il faut expliquer et s’expliquer. Il nous faut chercher de nouvelles sources de compétitivité et d’innovation, mais dans le cadre d’un dialogue social renforcé.

Découvrez Betbeze Conseil

Betbeze Conseil SAS has a basic idea: the crisis is not over, and it does not pay at all to wait for a recovery coming from other countries. Without personal efforts, « others’ » recovery will eventually deteriorate our own situation.

Instead, we have to be frank and explain what happens to us. We have to find new solutions and new ideas to increase competitiveness and innovation – through an improved social dialogue.

Discover Betbeze Conseil

Blog

1 mars, 2015

Retour de New York : les mots qui font gagner les États-Unis

Patience : il en faut toujours, mais le mot va disparaître du vocabulaire de la Fed à la suite de la dernière déclaration de Janet Yellen, la patronne de la Fed, le 24 février ! Fantastique exercice de passe-passe. Patience de la part de Janet Yellen bien sûr : il lui en faut pour faire passer les taux d’intérêt à court terme de 0 % aujourd’hui à 0,25 % dans les mois qui viennent.

Lire la suite

22 février, 2015

Du passif faisons table rase !

C’est la version financière de l’Internationale des conservateurs, avec son nouveau logo. Reprenons en chœur : « du passé faisons table rase, en oubliant nos fautes et leurs séquelles financières et repartons gaillards, comme si de rien n’était ». On aura reconnu l’adaptation de l’« euthanasie des rentiers » en « prêteurs à taux négatifs pour risques croissants ».

Lire la suite

15 février, 2015

Moi Président Hollande, je me représente en 2017

Pourquoi ? C’est tout simple : parce que l’emploi ira mieux fin 2016. La fameuse « courbe du chômage » qui doit s’inverser pour légitimer mon retour devant les électeurs l’aura fait, surtout en faveur des jeunes. Donc je me représente.

Lire la suite


Allons, les esprits changent ! Les magasins vont ouvrir le dimanche, les 35 heures devenir 36 et plus, les salariés discuter davantage avec des patrons moins crispés. Les réseaux sociaux nous bousculent : ce qui est secret aujourd’hui est partout demain. Jouons l’ouverture et la transparence : transformons-nous et préparons-nous à cette révolution de l’information...