Inscrivez-vous !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

22 juillet, 2018

Ecrit par

Surtout, ne me parlez pas de ma retraite !

Quoi ! « On » ose nous dire que le niveau de vie moyen des retraités dépasse de 5,6% celui de l’ensemble de la population : voici les « riches retraités d’aujourd’hui » ! Quoi ! « On » ose nous annoncer qu’en 2070, les retraités d’alors auront un revenu compris entre 76,7 et 89,1% du revenu de la population d’alors : voilà « les pauvres retraités de demain » ! Nous allons passer de retraités 5,6% plus riches que la moyenne à 17,1% plus pauvres !

15 juillet, 2018

Ecrit par

En attendant la récession américaine de 2021

Elle finira par arriver. Et tout sera fait pour qu’elle se déclenche courant 2021… après la réélection de Donald Trump, dont le mandat s’achève le 20 janvier 2021. En effet, pour réussir autant que possible les élections intermédiaires de novembre 2018 et préparer la campagne de 2020, il faut absolument que l’économie – et la bourse – « tiennent ». C’est la base de la stratégie économique, fiscale, financière et sociale de Donald Trump, avec son volet monétaire géré par la Banque centrale américaine, alias Jerome Powell, son patron. Calcul conspirationniste, rêve, cauchemar ? En tout cas, c’est la meilleure base de travail pour imaginer les mois à venir.

1 juillet, 2018

Ecrit par

Macron, vaisselle et « en même temps » piscine

Le Président Macron s’énerve. Il se laisse appeler Emmanuel Macron par deux journalistes et s’offusque quand un gamin l’appelle « Manu » le 18 juin, au Mont Valérien. Il fait part de son désir de changer de vaisselle (qui date de Jacques Chirac et serait devenue insuffisante), en faisant appel à des stylistes français et à la Manufacture de Sèvres. Aussitôt vient le « combien ça coûte ». La réponse par la vente des produits dérivés de l’Elysée, comme à Buckingham Palace, dans une boutique à ouvrir, ne calme pas les questions. Puis vient « la piscine de Brégançon » : les questions fusent, lors d’une visite… en Bretagne !

24 juin, 2018

Ecrit par

Trump : art du deal ou du dédale ?

Trump a un point fort : être imprévisible. Il n’a cessé de le répéter dans sa campagne : les États-Unis sont trop prévisibles, ce qui les affaiblit dans les négociations. Pris dans leurs règles et lois, traités et amitiés, accords multiples, G7 et autres, plus les réseaux d’affaires et de production, ils ne peuvent bouger vite, a fortiori à contresens. Pas agiles, pas tactiques : un Gulliver enchaîné. Il faut casser cette logique. Etre imprévisible, c’est pouvoir aller aux deux extrêmes, et en même temps ! Kim Jung-un doit subir « le feu et la furie » de Trump, pour signer avec lui un accord le 12 juin ! Mais qui tire les ficelles ?

10 juin, 2018

Ecrit par

Don Quichotte de la Francia ?

Au G7 du Canada, en Europe et partout, Emmanuel Macron parle multilatéralisme, échanges équilibrés, renforcement de l’Europe, accord climat… En France, il poursuit sa démarche de modernisation, supposant que les trains rouleront, en attendant les débats sur la retraite par points et la privatisation complète d’Air France, qui promettent.

3 juin, 2018

Ecrit par

Trump, agent chinois ?

La chose va finir par se savoir : Donald Trump travaille pour la Chine, en dépit des trésors d’imagination qu’il déploie pour mettre la Russie en avant. Certes, le conseiller spécial Mueller, ancien patron du FBI, retrouve les liens, réunions et démarches, depuis l’avocat Cohen jusqu’à Cambridge Analytica, qui ont aidé, sinon permis, l’élection de Donald Trump. Certes, on mesure ce qu’il a fallu d’intelligence analytique dans l’utilisation des données Facebook et d’extrême bêtise dans les messages envoyés à tel ou tel, pour le convaincre de « bien voter ». Mais criminaliser Moscou protège évidemment Pékin, qui ne dit rien. Poutine est le bad guy politique, Xi Jinping le partenaire commercial. Avec lui, il faut réparer les relations déséquilibrées entre les deux pays, héritées de ce mou nommé Barack Obama.

27 mai, 2018

Ecrit par

L’Europe, combien de divisions ?

Rendons à Staline ce qui lui revient : « le Pape, combien de divisions ? ». Il s’agissait alors pour lui de critiquer une puissance religieuse et, pire, morale, autrement dit sans armes. Plus précisément, il répondait à Laval qui lui demandait en 1935 non seulement de respecter l’église catholique, mais plus encore de la soutenir. Ce serait, pour Laval, le moyen de renforcer l’alliance entre France, Italie (plus Royaume-Uni) et URSS. On connaît la suite pour l’Italie, l’Espagne et la France : les « valeurs » seules ne valent pas grand-chose !

20 mai, 2018

Ecrit par

France : assez de croissance pour continuer à réformer ?

C’est le problème : réformer en France est indispensable, après tant d’années d’inaction, mais « consomme » de la croissance, comme du pétrole. Réformer inquiète, suscite des polémiques et des oppositions, rend nerveux, brouille l’horizon. Réformer agite le corps social et politique, emplit les assemblées générales, suscite grèves et manifestations, le tout avant de sentir, puis de voir, les premiers résultats positifs. Ce seront de nouveaux investissements, puis de nouveaux emplois. Après.

Suivez-nous sur :