Inscrivez-vous !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

16 septembre, 2018

Ecrit par

Merci Donald Trump !

Merci de nous ouvrir les yeux et de ne pas nous laisser bercer par tous nos politiques, entreprises et médias. Vous avez écrit « l’art du deal » : on comprend bien que, dans votre esprit, ce n’est pas celui de la diplomatie. On comprend même mieux, de jour en jour, ce que promettait ce livre : « La plupart des gens pensent petit, parce que la plupart des gens ont peur du succès, peur de prendre des décisions, peur de gagner… Et cela donne pour des gens comme moi un grand avantage (…) je ne reste pas concentré sur une opportunité ou une approche. Comme un jongleur, je lance un maximum de quilles en l’air et si je n’en rattrape qu’une, elle me rendra riche ».

9 septembre, 2018

Ecrit par

Un parfait orage

A perfect storm, disent les Américains. C’est ce qui se passe quand, brutalement, le temps se couvre et que survient une crise majeure. Aujourd’hui, elle n’est « que » monétaire et financière et ne frappe « que » certains pays émergents.

2 septembre, 2018

Ecrit par

L’euro est-il manipulé ?

« Oui bien sûr », tweete le Président Trump le 20 juillet. « Chine, Union européenne et autres ont manipulé leurs changes et leurs taux d’intérêt à la baisse, pendant que les US montent leurs taux et que le dollar devient chaque jour plus fort, ce qui nous prive de notre gros avantage compétitif. Comme toujours, pas un jeu égal ». Il reprend ce message fin août, d’autant plus qu’il voit la Banque centrale américaine monter ses taux en septembre et en décembre, en attendant 2019.

26 août, 2018

Ecrit par

Batailles à l’hôpital mondial !

Ce serait ridicule, si ce n’était tragique. Voilà dix ans que la Great Recession américaine est officiellement finie : décembre 2007 – juin 2009. Nous avons vécu une crise très sévère, financière (la pire espèce) et mondiale (par contagion). Pourtant, plus le temps passe, plus le diagnostic de ce qui nous est arrivé se complique, et qu’on parle de séquelles.

19 août, 2018

Ecrit par

Les robots n’auront pas mon boulot !

Certes, on ne connaît pas bien l’ampleur de ce « risque robot », mais il existe. Entre 1 emploi sur 2 et 1 sur 7 seraient condamnés à brève échéance par l’automation dans nos économies avancées. C’est beaucoup, mais très variable. Pourquoi donc ?

12 août, 2018

Ecrit par

Un train (de réformes) peut en gâcher un autre

Réformer la France est obligatoire et dangereux : nous le voulons, sans le vouloir. Réformer suscite toujours une inquiétude sur la situation à venir et plus encore sur le futur, car c’est changer de situation, et surtout de trajectoire. Et comme si cela ne suffisait pas, Emmanuel Macron veut mener plusieurs réformes à la fois, pour « transformer » ! Pas un seul train, plusieurs ! Mais aucune réforme n’est isolée des autres, aucune n’est « faite », sous prétexte qu’il n’y aurait plus de remous à son sujet, pour cause d’ancienneté. Tout s’empile, donc tout peut se raviver.

29 juillet, 2018

Ecrit par

Marx, réveille-toi !

Karl, tu nous l’avais toujours dit : le Capitalisme, sous l’effet terrifiant de « la loi de baisse tendancielle du taux de profit moyen », que tu avais découverte, courait à sa perte. L’investissement toujours en hausse, la concurrence toujours plus forte et le prolétariat toujours plus puissant sonneraient le glas économique, puis politique, de ce système honni.

22 juillet, 2018

Ecrit par

Surtout, ne me parlez pas de ma retraite !

Quoi ! « On » ose nous dire que le niveau de vie moyen des retraités dépasse de 5,6% celui de l’ensemble de la population : voici les « riches retraités d’aujourd’hui » ! Quoi ! « On » ose nous annoncer qu’en 2070, les retraités d’alors auront un revenu compris entre 76,7 et 89,1% du revenu de la population d’alors : voilà « les pauvres retraités de demain » ! Nous allons passer de retraités 5,6% plus riches que la moyenne à 17,1% plus pauvres !

15 juillet, 2018

Ecrit par

En attendant la récession américaine de 2021

Elle finira par arriver. Et tout sera fait pour qu’elle se déclenche courant 2021… après la réélection de Donald Trump, dont le mandat s’achève le 20 janvier 2021. En effet, pour réussir autant que possible les élections intermédiaires de novembre 2018 et préparer la campagne de 2020, il faut absolument que l’économie – et la bourse – « tiennent ». C’est la base de la stratégie économique, fiscale, financière et sociale de Donald Trump, avec son volet monétaire géré par la Banque centrale américaine, alias Jerome Powell, son patron. Calcul conspirationniste, rêve, cauchemar ? En tout cas, c’est la meilleure base de travail pour imaginer les mois à venir.

Suivez-nous sur :

Phasellus commodo nec felis Praesent consequat. ipsum libero libero. id Donec mattis