Inscrivez-vous !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

26 mars, 2017

Ecrit par

Présidentielle : comment gérer les prophéties pour gagner

Crier au loup le fait-il partir, ou venir ? Faut-il dire : « Marine Le Pen ou Emmanuel Macron va être élu(e) » pour la(le) faire gagner, ou perdre ? Pour certains, annoncer une nouvelle la fait arriver : la prophétie est autoréalisatrice (self-fulfilling prophecy), qu’elle soit jugée bonne ou mauvaise. Non, disent les autres : annoncer une nouvelle la fait combattre si elle est majoritairement perçue comme mauvaise. La prophétie devient autodestructrice (self-defeating prophecy). Mais comment savoir si ce qu’on prédit sera majoritairement vu comme bon ou mauvais ?

26 février, 2017

Ecrit par

Les primaires peuvent-elles faire dérailler la croissance française ?

Quelle étrange question ! Les primaires sont derrière nous. Les données économiques sont meilleures. Les présidentielles s’approchent. Normalement, tout devrait bien se passer. On connaît les règles de la présidentielle française : on choisit au premier tour, on élimine au second. Mais il ne s’agit pas seulement là de politique. En effet, le système français est ainsi fait que la politique s’organise pratiquement pour cinq ans à partir des présidentielles et qu’elle pilote largement les anticipations des entreprises et des ménages. S’occuper des présidentielles, c’est donc s’occuper de ce qui se passe dans la tête des consommateurs et des patrons. Mais, jamais la situation n’a été aussi contrastée entre économie et politique.

Suivez-nous sur :