Inscrivez-vous !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

4 mai, 2017

Ecrit par

Le côté obscur du Brexit

Assez étrangement, nous présentons le Brexit sous un jour plutôt favorable au Royaume-Uni et plus compliqué pour nous. C’est inexact. Certes, le Royaume-Uni n’a pas explosé et son économie ne s’est pas effondrée. Il surfe en fait sur les avantages de la dévaluation et sur une politique monétaire de sa Banque centrale plus « politique » que jamais. Mais ses avantages se réduisent et les limites apparaissent.

16 mars, 2017

Ecrit par

Comment mieux savoir ce qu’on ne sait pas ?

Etrange question ! D’abord, reconnaissons-le, nous vivons dans un monde plus inquiet, sinon plus instable. En 2008-2009, nous sommes passés bien près de l’effondrement et avons de grandes difficultés à retrouver plus de croissance. Pour avoir plus de croissance, il nous faut plus d’idées, aussi stables que possible, sur l’avenir.

9 mars, 2017

Ecrit par

Vivons-nous une amélioration mondiale ?

Oui : il semble bien que le troisième trimestre 2016 a vu le point bas de la croissance mondiale, vers 3%. Nous ne sommes plus aux plus de 6% d’avant crise, plus aux 5,5% de 2010. Depuis, chaque année, des prévisions de reprise mondiale étaient faites, régulièrement déçues. Les raisons abondent derrière cette chute : crise mondiale, récession américaine, nouvelle croissance chinoise, effondrement des prix du pétrole…

26 février, 2017

Ecrit par

Les primaires peuvent-elles faire dérailler la croissance française ?

Quelle étrange question ! Les primaires sont derrière nous. Les données économiques sont meilleures. Les présidentielles s’approchent. Normalement, tout devrait bien se passer. On connaît les règles de la présidentielle française : on choisit au premier tour, on élimine au second. Mais il ne s’agit pas seulement là de politique. En effet, le système français est ainsi fait que la politique s’organise pratiquement pour cinq ans à partir des présidentielles et qu’elle pilote largement les anticipations des entreprises et des ménages. S’occuper des présidentielles, c’est donc s’occuper de ce qui se passe dans la tête des consommateurs et des patrons. Mais, jamais la situation n’a été aussi contrastée entre économie et politique.

Suivez-nous sur :