Inscrivez-vous !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

1 octobre, 2017

Ecrit par

Etre un bon extrémiste en 13 leçons

1. D’abord, il y a une « demande d’extrémisme ». La France ne s’ennuie pas, comme en mars 1968 selon Pierre Viansson-Ponté dans Le Monde : elle ne sait plus où elle est. Il faut donc lui dire non qu’elle est perdue, surtout pas, mais qu’elle a été perdue, par une minorité qui la manipule…

30 avril, 2017

Ecrit par

La France va-t-elle rater l’imperdable reprise mondiale ?

C’est toute la question. L’économie mondiale va partout mieux, la politique mondiale partout plus mal. Qui va l’emporter ? L’économie va mieux aux-Etats-Unis bien sûr, mais aussi en zone euro et dans les pays émergents, Chine en tête. La politique mondiale va plus mal, regardons le Brexit ou Donald Trump. Cette politique craint l’avenir. Elle envisage de rebrousser chemin, de réécrire les accords et traités qui ont fait soixante-dix ans de croissance pacifique. Elle mobilise les forces armées.

27 avril, 2017

Ecrit par

Un mieux global grâce aux exports européens en Chine ?

C’est à n’y rien comprendre ! D’abord, l’indice J.P. Morgan annonce que l’activité manufacturière continue de se développer à un rythme soutenu dans le monde. Il atteint 53 en mars comme en février, et s’établit au-dessus de 50 depuis 13 mois. Cette expansion concerne tout autant les biens de consommation et intermédiaires que d’investissement. Ce même indice explique que l’amélioration vient de la zone euro : Allemagne, France et Italie, tandis que, selon lui toujours, Etats-Unis, Japon, Royaume-Uni, Russie et Chine ralentissent légèrement.

23 août, 2015

Ecrit par

Mon bac éco 2015

A Madame ou Monsieur l’auteur du sujet du Baccalauréat ES 2015 intitulé : « Dans quelle mesure l’action des pouvoirs publics est-elle efficace pour lutter contre les inégalités ? ». C’est le matin, je suis à ma table d’examen et viens de découvrir la problématique que vous me proposez. Autant vous l’avouer tout de suite : je risque d’avoir les plus grandes difficultés à y répondre, faute de la cerner. Je crains donc le pire pour ma carrière d’économiste.

28 septembre, 2014

Ecrit par

Le principe d’Archimède appliqué à l’économie française

Le Principe s’énonce ainsi : « l’économie française, plongée dans la mer des liquidités mondiales, bénéficie d’une pression de bas en haut qui la maintient à flot ». Il faut d’abord bien le comprendre pour ne pas commettre d’erreurs de diagnostic sur ce qui nous arrive, avec nos taux d’intérêt à long terme qui sont si bas. Il faut ensuite et surtout en profiter, tant qu’il nous est favorable.

Suivez-nous sur :