Inscrivez-vous !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

1 juillet, 2018

Ecrit par

Macron, vaisselle et « en même temps » piscine

Le Président Macron s’énerve. Il se laisse appeler Emmanuel Macron par deux journalistes et s’offusque quand un gamin l’appelle « Manu » le 18 juin, au Mont Valérien. Il fait part de son désir de changer de vaisselle (qui date de Jacques Chirac et serait devenue insuffisante), en faisant appel à des stylistes français et à la Manufacture de Sèvres. Aussitôt vient le « combien ça coûte ». La réponse par la vente des produits dérivés de l’Elysée, comme à Buckingham Palace, dans une boutique à ouvrir, ne calme pas les questions. Puis vient « la piscine de Brégançon » : les questions fusent, lors d’une visite… en Bretagne !

10 juin, 2018

Ecrit par

Don Quichotte de la Francia ?

Au G7 du Canada, en Europe et partout, Emmanuel Macron parle multilatéralisme, échanges équilibrés, renforcement de l’Europe, accord climat… En France, il poursuit sa démarche de modernisation, supposant que les trains rouleront, en attendant les débats sur la retraite par points et la privatisation complète d’Air France, qui promettent.

20 août, 2017

Ecrit par

Lettre de Karl (Marx) à Emmanuel (Macron)

Président, la Droite française est peut-être la plus bête du monde, ce qui est sûrement encore plus vrai de la Gauche, mais pas du tout le cas de la Classe dirigeante française ! Quel talent en effet, celui de cette bourgeoisie française, pour gérer la contre-réforme sociale sous les habits de la technocratie !

17 août, 2017

Ecrit par

Que va faire Emmanuel Macron ?

Le FMI ne tarit pas d’éloges sur Emmanuel Macron et sur les orientations de sa politique économique. Enfin des réformes, de la souplesse sur le marché du travail, une baisse des dépenses fiscales, des prélèvements fiscaux et des dépenses publiques, plus de modernisation partout ! Le FMI se dit que, enfin, on l’écoute à Paris.

13 août, 2017

Ecrit par

Lettre de Machiavel à Emmanuel

Cher Emmanuel, je suis très heureux, et pourquoi vous le cacher, très fier de voir qu’un de mes anciens disciples, en tout cas quelqu’un qui a travaillé sur mes écrits, devient Prince de France. Ou plutôt Président, comme vous le dites…

Suivez-nous sur :

libero dictum Donec id sed Donec quis ut Aliquam ut Curabitur