S'inscrire à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Entrez votre adresse e-mail et recevez tous les dimanches la newsletter de Jean-Paul Betbeze

11 novembre, 2018

Ecrit par

La France est en pleine « transconsommation »

Nous voulons manger moins, plus sain, sans gluten, sans sucre ajouté, sans trop de sel, sans autant de gras, avec moins de viande voire sans – végétariens, avec peu de fromage voire sans – vegan, et avec plus de graines. Pour les uns, cuisiner fait perdre du temps (surtout en ville), alors qu’on peut acheter des plats tout préparés au supermarché du coin (il y en a de plus en plus), ou tout commander sur Internet et se faire livrer à vélo ou scooter. Place à la FoodTech ! Mais pas du tout pour les autres ! Ils veulent consommer mieux, cuisiner des produits sains achetés près de chez eux. Manger des fraises en décembre était une fête, c’est devenu un gâchis de carbone !

23 septembre, 2018

Ecrit par

Cordée : entre les premiers et les derniers, combien d’euros ?

En France, entre le premier et le dernier de cordée, il faut compter 10 millions d’euros annuels (hors stock options et avantages divers) pour les patrons les mieux payés (Sodexo ou LVMH), contre 8 484 pour le RSA, ou bien 100 millions pour les footballeurs (126 pour Messi, 94 pour Ronaldo et 82 pour Neymar). Mais nous sommes là aux extrêmes : 1 000 fois plus de revenu entre riches patrons et un pauvre, 10 000 entre grands footballeurs et un pauvre. Mais tous les patrons ne dirigent pas LVMH et tous les joueurs ne sont pas Messi !

16 septembre, 2018

Ecrit par

Merci Donald Trump !

Merci de nous ouvrir les yeux et de ne pas nous laisser bercer par tous nos politiques, entreprises et médias. Vous avez écrit « l’art du deal » : on comprend bien que, dans votre esprit, ce n’est pas celui de la diplomatie. On comprend même mieux, de jour en jour, ce que promettait ce livre : « La plupart des gens pensent petit, parce que la plupart des gens ont peur du succès, peur de prendre des décisions, peur de gagner… Et cela donne pour des gens comme moi un grand avantage (…) je ne reste pas concentré sur une opportunité ou une approche. Comme un jongleur, je lance un maximum de quilles en l’air et si je n’en rattrape qu’une, elle me rendra riche ».

9 septembre, 2018

Ecrit par

Un parfait orage

A perfect storm, disent les Américains. C’est ce qui se passe quand, brutalement, le temps se couvre et que survient une crise majeure. Aujourd’hui, elle n’est « que » monétaire et financière et ne frappe « que » certains pays émergents.

12 août, 2018

Ecrit par

Un train (de réformes) peut en gâcher un autre

Réformer la France est obligatoire et dangereux : nous le voulons, sans le vouloir. Réformer suscite toujours une inquiétude sur la situation à venir et plus encore sur le futur, car c’est changer de situation, et surtout de trajectoire. Et comme si cela ne suffisait pas, Emmanuel Macron veut mener plusieurs réformes à la fois, pour « transformer » ! Pas un seul train, plusieurs ! Mais aucune réforme n’est isolée des autres, aucune n’est « faite », sous prétexte qu’il n’y aurait plus de remous à son sujet, pour cause d’ancienneté. Tout s’empile, donc tout peut se raviver.

1 juillet, 2018

Ecrit par

Macron, vaisselle et « en même temps » piscine

Le Président Macron s’énerve. Il se laisse appeler Emmanuel Macron par deux journalistes et s’offusque quand un gamin l’appelle « Manu » le 18 juin, au Mont Valérien. Il fait part de son désir de changer de vaisselle (qui date de Jacques Chirac et serait devenue insuffisante), en faisant appel à des stylistes français et à la Manufacture de Sèvres. Aussitôt vient le « combien ça coûte ». La réponse par la vente des produits dérivés de l’Elysée, comme à Buckingham Palace, dans une boutique à ouvrir, ne calme pas les questions. Puis vient « la piscine de Brégançon » : les questions fusent, lors d’une visite… en Bretagne !

10 juin, 2018

Ecrit par

Don Quichotte de la Francia ?

Au G7 du Canada, en Europe et partout, Emmanuel Macron parle multilatéralisme, échanges équilibrés, renforcement de l’Europe, accord climat… En France, il poursuit sa démarche de modernisation, supposant que les trains rouleront, en attendant les débats sur la retraite par points et la privatisation complète d’Air France, qui promettent.

20 mai, 2018

Ecrit par

France : assez de croissance pour continuer à réformer ?

C’est le problème : réformer en France est indispensable, après tant d’années d’inaction, mais « consomme » de la croissance, comme du pétrole. Réformer inquiète, suscite des polémiques et des oppositions, rend nerveux, brouille l’horizon. Réformer agite le corps social et politique, emplit les assemblées générales, suscite grèves et manifestations, le tout avant de sentir, puis de voir, les premiers résultats positifs. Ce seront de nouveaux investissements, puis de nouveaux emplois. Après.

libero ipsum dictum justo mattis luctus sem, felis venenatis,