Inscrivez-vous !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

26 février, 2017

Ecrit par

Les primaires peuvent-elles faire dérailler la croissance française ?

Quelle étrange question ! Les primaires sont derrière nous. Les données économiques sont meilleures. Les présidentielles s’approchent. Normalement, tout devrait bien se passer. On connaît les règles de la présidentielle française : on choisit au premier tour, on élimine au second. Mais il ne s’agit pas seulement là de politique. En effet, le système français est ainsi fait que la politique s’organise pratiquement pour cinq ans à partir des présidentielles et qu’elle pilote largement les anticipations des entreprises et des ménages. S’occuper des présidentielles, c’est donc s’occuper de ce qui se passe dans la tête des consommateurs et des patrons. Mais, jamais la situation n’a été aussi contrastée entre économie et politique.

25 décembre, 2016

Ecrit par

Lettre à la Mère Noël

Chère Mère Noël,
D’abord, permettez-moi de vous féliciter pour votre mariage. On parlait tellement du Père Noël (sans doute grand-père, au vu de sa barbe) qu’on avait oublié qu’il avait dû se marier (ou se pacser). J’espère qu’il est aussi gentil avec vous qu’il le sera avec nous, car nous avons besoin de beaucoup de cadeaux pour bien passer une année 2017 qui s’annonce assez mal. Vous verrez aussi que la liste qui suit concerne davantage ceux qui sont censés nous diriger que nous-mêmes, tant ils ne sont pas forcément des… cadeaux ! Nous comptons sur vous !

4 décembre, 2016

Ecrit par

7 stratégies de choc pour 2017

Les primaires ont tué le secondaire. Moins de chômage : c’est LE but de la présidentielle qui s’annonce. 6,2 millions de chômeurs en France, dont 2,6 depuis plus d’un an, un taux de chômage de 9,8% de la population active contre 4,9% au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, 4,1% en Allemagne et 3,2% au Japon : il n’en faut pas plus pour expliquer les sondages et votes récents, tout comme la décision de François Hollande de ne pas se représenter. Deux fois plus de chômage, moitié moins de croissance : ce n’est plus supportable. D’où la question lancinante : est-ce bien vrai que « contre le chômage, on a tout essayé » comme disait François Mitterrand en 1993 ?

Suivez-nous sur :