Inscrivez-vous !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

31 mai, 2015

Ecrit par

Nicolas Sarkozy sur le divan du Docteur Freud

Vienne, deux heures du matin. Quelqu’un frappe à la porte.

Nicolas Sarkozy
Docteur, je viens ici à la suite de demandes pressantes de mes amis. Mais autant vous le dire, je crois peu à vos solutions et propositions. L’homme aime le pouvoir, point. Et je suis homme.

Docteur Freud
Bonsoir Président, je vois. Allongez-vous et dites-moi ce qui vous amène d’autre que dire que vous ne croyez pas à mes analyses ?

Suivez-nous sur :