Inscrivez-vous !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

26 mars, 2017

Ecrit par

Présidentielle : comment gérer les prophéties pour gagner

Crier au loup le fait-il partir, ou venir ? Faut-il dire : « Marine Le Pen ou Emmanuel Macron va être élu(e) » pour la(le) faire gagner, ou perdre ? Pour certains, annoncer une nouvelle la fait arriver : la prophétie est autoréalisatrice (self-fulfilling prophecy), qu’elle soit jugée bonne ou mauvaise. Non, disent les autres : annoncer une nouvelle la fait combattre si elle est majoritairement perçue comme mauvaise. La prophétie devient autodestructrice (self-defeating prophecy). Mais comment savoir si ce qu’on prédit sera majoritairement vu comme bon ou mauvais ?

Suivez-nous sur :