Inscrivez-vous !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

10 juin, 2018

Ecrit par

Don Quichotte de la Francia ?

Au G7 du Canada, en Europe et partout, Emmanuel Macron parle multilatéralisme, échanges équilibrés, renforcement de l’Europe, accord climat… En France, il poursuit sa démarche de modernisation, supposant que les trains rouleront, en attendant les débats sur la retraite par points et la privatisation complète d’Air France, qui promettent.

20 mai, 2018

Ecrit par

France : assez de croissance pour continuer à réformer ?

C’est le problème : réformer en France est indispensable, après tant d’années d’inaction, mais « consomme » de la croissance, comme du pétrole. Réformer inquiète, suscite des polémiques et des oppositions, rend nerveux, brouille l’horizon. Réformer agite le corps social et politique, emplit les assemblées générales, suscite grèves et manifestations, le tout avant de sentir, puis de voir, les premiers résultats positifs. Ce seront de nouveaux investissements, puis de nouveaux emplois. Après.

20 août, 2017

Ecrit par

Lettre de Karl (Marx) à Emmanuel (Macron)

Président, la Droite française est peut-être la plus bête du monde, ce qui est sûrement encore plus vrai de la Gauche, mais pas du tout le cas de la Classe dirigeante française ! Quel talent en effet, celui de cette bourgeoisie française, pour gérer la contre-réforme sociale sous les habits de la technocratie !

30 juin, 2016

Ecrit par

Loi El Khomri : mais pourquoi donc ?

La loi El Khomri a mis le feu aux poudres, parlant de « l’inversion des normes », alors que 80 % des décisions sont, en fait, déjà prises au niveau local. Ce qu’on peut reprocher à cette loi, c’est d’avoir dit la vérité, au risque de faire perdre la face à ceux qui jouent les gros bras. Mais, pour dire la vérité, il faut que ça permette d’avancer plus, d’expliquer mieux et donc de préparer beaucoup. Tout cela n’a pas été fait. Aujourd’hui, on le paye.

26 juin, 2016

Ecrit par

Brexit : ces pays qui ne se reconnaissent plus

Insondables anglais ? Le 24 juin au matin, 51,8 % des électeurs du Royaume-Uni sont pour le Brexit (le Royaume-Uni sort de l’Union) contre 48,2 % pour le Bremain (le Royaume-Uni y reste). Pourtant, la veille, selon le Financial Times, 48 % des sondés répondaient Remain et 46 % Leave. Mieux, en cette fin de journée du 23 juin, les bookmakers donnaient Remain à 84 %, contre 78 % le matin.

Suivez-nous sur :