S'inscrire à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Entrez votre adresse e-mail et recevez tous les dimanches la newsletter de Jean-Paul Betbeze

4 novembre, 2018

Ecrit par

Les douze Césars de notre monde

Qui sont les chefs de ce monde ? Nouveaux chefs de ce nouveau monde plutôt, tant tout change vite autour de nous, pas nécessairement pour le mieux. Les voilà donc, par ordre alphabétique français, pour n’en vexer aucun : Abe Shinzo (Japon), Bolsonaro Jair (Brésil), Erdogan Recep (Turquie), Macron Emmanuel (France), May Theresa (Royaume-Uni), Merkel Angela (Allemagne), Poutine Vladimir (Russie), Rohani Hassan (Iran), Salmane Al Saoud Mohamed ben, dit MBS (Arabie saoudite), Salvini Matteo (Italie), Trump Donald (États-Unis) et Xi Jinping (Chine). 2 femmes pour dix hommes, 59 ans d’âge moyen, entre le junior : MBS, 33 ans, et le senior : Trump, 72.

19 août, 2018

Ecrit par

Les robots n’auront pas mon boulot !

Certes, on ne connaît pas bien l’ampleur de ce « risque robot », mais il existe. Entre 1 emploi sur 2 et 1 sur 7 seraient condamnés à brève échéance par l’automation dans nos économies avancées. C’est beaucoup, mais très variable. Pourquoi donc ?

6 mai, 2018

Ecrit par

Les marchés financiers sont-ils fétichistes ?

Oui, mais pas seulement. Oui, devant eux, face à ce futur qu’ils ignorent, comme nous tous, ils plantent des repères, des marques, des signes, des chiffres ronds en général, entre totem et tabou. Ils craignent aussi des jours fatidiques : le vendredi 13 bien sûr, mais aussi les anniversaires des grands krachs boursiers (jeudi noir du 24 octobre 1929 ou 6 octobre 2008 des subprimes), sans oublier les « quatre sorcières », troisièmes vendredi des mois de mars, juin, septembre et décembre, où se soldent les grands contrats financiers à terme sur la Bourse de New York. Bref, la forêt financière est noire et hantée, et il faut y avancer !

8 avril, 2018

Ecrit par

Alerte aux zombies : 10% des entreprises cotées en danger demain, quand les taux monteront

Des taux d’intérêt trop bon marché : voilà le risque ! Selon la Banque de France, en 2014, entre 2 et 3% des petites et moyennes entreprises et autour de 1% de l’ensemble formé par les grandes entreprises, entreprises de taille intermédiaire et holdings, s’endettent à des taux trop bas par rapport à leur risque. Pour les grandes entreprises et les holdings, 10% des crédits auraient été accordés « à des taux particulièrement bas ». Magie des chiffres : 1% du nombre, c’est 10% des montants !

mattis id libero Phasellus Curabitur et, ut dapibus